Connect with us

édito

S’orienter en fonction de vos aptitudes

Publié

, Le

Le numéro de l’Orientateur du bachelier que vous tenez entre les mains, qui en est à sa deuxième édition, se veut une véritable vigie destinée à vous aider à trouver votre route dans les dédales des études post-bac en étant libéré des clichés et autres idées reçues.

L’Orientation restant ici comme ailleurs une question angoissante et complexe aussi bien pour les étudiants que pour les parents, il est primordial de laisser ces certitudes de côté  et prendre le temps de bien s’informer et vérifier pour opter pour une filière offrant des débouchés et  où vous pouvez donner le meilleur de vous-mêmes.

Généralement, une fois le bac en poche,  les bacheliers se lancent  dans des études sans savoir exactement quels métiers ils veulent exercer ou fonctions occuper plus tard.  Or, il ne faut pas perdre de vue que l’objectif  de toute formation universitaire, intellectuelle ou professionnelle, est d’arriver mieux outillé sur le marché du travail  pour pouvoir exercer dans les meilleures conditions le métier pour lequel chacun de nous possède les aptitudes requises mais aussi et surtout la vocation.

Le monde du travail est différent de celui de l’école en ce sens que les bonnes notes scolaires ne sont pas souvent un gage  de réussite professionnelle.

C’est pour cela que nous avons pensé pour cette édition à mettre l’accent sur les métiers  les plus prisés susceptibles de vous intéresser avec des tests permettant de mieux cerner votre profil et vous connaître. Mais comment choisir entre une multitude de filières et d’offres de formation ? Le plus simple pour ne pas s’égarer est de partir de ce que l’on aime faire comme job. C’est une condition essentielle pour réussir sa vie professionnelle. Certes, certains métiers restent aux yeux des étudiants plus attractifs et prestigieux que d’autres mais les plus passionnants  ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Il arrive par exemple que vous soyez tenté par la médecine alors que vous êtes peut-être fait pour les nouvelles technologies de l’information qui connaissent une effervescence permanente. Se tromper de projet professionnel est  quelque chose de courant : nombre d’étudiants se lancent dans telles ou telles études pendant 3 ou 4 années et au bout du compte réalisent qu’ils ne sont pas faits pour la filière initialement choisie. Se donner les moyens d’une bonne orientation c’est se prémunir contre des choix hasardeux et couteux.

Le monde du travail justement est différent de celui de l’école en ce sens que les bonnes notes scolaires ne sont pas souvent un gage  de réussite professionnelle. En effet, le diplôme et les stages mis à part,  les employeurs privilégient des collaborateurs dotés, en plus de certaines compétences techniques-clés,  d’un certain nombre de qualités intrinsèques comme l’aisance à l’oral, l’esprit d’initiative et de créativité,  le sens des relations humaines et la passion au travail…Variant d’un métier à un autre, ces qualités sont plus déterminantes que la faculté à résoudre des équations complexes . En somme, la réussite dépend de votre capacité à allier savoir-faire et savoir-être dans un monde en perpétuelle mutation où il faut aussi savoir s’adapter pur pouvoir progresser.

Abdellah Chankou

Continue Reading
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *