Connect with us

Les métiers

Santé

Publié

, Le

Le secteur de la santé draine chaque année des centaines de millions de dirhams d’investissement dans le public et dans le privé. Etant l’un des plus grands employeurs du pays, il constitue un créneau porteur surtout avec la multiplication des cliniques privées et autres cabinets de médecins spécialisés. L’allongement de la durée de vie et de l’apparition de maladies nouvelles dopent davantage ce secteur qui ne connaît point de crise.
Avec les 34 millions d’habitants que compte le pays, ce sont autant de patients potentiels à traiter. Médecin, pharmacien, infirmière, kinésithérapeute ou opticien, sont autant de professions qui ont toujours la cote malgré une impression de saturation. Fonctionnaires ou indépendants, travaillant à l’hôpital, en clinique ou en cabinet, pour leur propre compte ou pour le compte d’autrui, ces métiers sont accessibles pour des profils ayant reçu des formations allant de bac+3 à bac+11. Voici les cinq meilleurs métiers du secteur :

Médecin

Niveau d’études minimal : bac + 7

Sélectivité : forte

Insertion : forte

Salaire : à partir de 9000 dirhams.

La médecine a ceci de particulier qu’elle nécessite des études longues. Métier de vocation par excellence, la médecine vous permet non seulement d’avoir un bon revenu mais d’aider vos patients à s’en sortir lors de certaines phases compliquées de leur vie. Exerçant en tant que fonctionnaire du ministère de la santé, dans son cabinet ou dans une clinique, le médecin a aussi la possibilité de faire carrière en entreprise en tant que médecin de travail.

Obtenant le droit d’exercer en tant que médecin généraliste après sept années de formation sanctionnées par un diplôme universitaire, il peut se spécialiser dans différentes disciplines en poursuivant ses études universitaires pour une durée de quatre années supplémentaires. Durant sa période de spécialisation, il peut toujours exercer comme médecin généraliste au sein des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU), ou pour son propre compte.

Diagnostiquer la maladie, prescrire les médicaments, assurer les interventions chirurgicales et faire le suivi de l’état de santé de ses patients… ce sont là les principales missions d’un médecin.

Les postes dans le secteur médical ne font pas défaut, bien au contraire. Plusieurs régions du Maroc, notamment les plus reculées, connaissent une pénurie de praticiens et plusieurs spécialités (dermatologues, ophtalmologistes, cardiologues) sont insuffisamment représentées pour ne pas dire inexistants.

Formation

Il y a quelques années, les études en médecine étaient dispensées seulement dans les facultés publiques de médecine et de pharmacie. Implantées dans la majorité des grandes villes du Royaume, ces facultés ont été renforcées par l’ouverture d’universités privées. Il est à rappeler que les facultés de médecine sont fortement sélectives et organisent un concours d’entrée en début de chaque année universitaire.

 

Infirmier

Niveau d’études minimal : bac + 3

Sélectivité : moyenne

Insertion : bonne

Salaire : à partir de 5000 dirhams.

Si vous avez le sens de dévouement pour les autres et la force de l’engagement, vous êtes fait pour devenir infirmier dont la compétence calme et rassure les patients et leurs famille.

Opérant souvent dans les hôpitaux et les cliniques, il y en a qui exercent en entreprise ou pour leur propre compte, ce qui leur permet d’effectuer certaines interventions autorisées par les réglementations en vigueur. Garant du confort des patients, l’infirmier est toujours en première ligne pour prodiguer les premiers soins aux patients et assister le médecin en cas d’intervention chirurgicale.

Suivant une formation de trois années, les infirmiers se spécialisent durant leur formation en plusieurs disciplines. Anesthésiste, aide-soignant, sage-femme, technicien en radiologie… sont autant de spécialisations ouvertes aux hommes et femmes en blouse blanche. Que ce soit au sein des hôpitaux, des cliniques, des officines pharmaceutiques ou autres, ils s’assurent que les patients reçoivent les meilleurs soins. Le métier d’infirmier implique un certain nombre de tâches comme les soins d’urgence, les soins des plaies, la réalisation des injections, la prise de tension et la vérification du fonctionnement des appareils médicaux.

Pour accomplir ces taches multiples, on exige d’un infirmier de la disponibilité, de la résistance physique et nerveuse, un sens de l’observation aiguisé et une technicité médicale irréprochable. il doit également savoir interpeller le médecin lorsqu’il identifie une anomalie ou une prescription anormale, afin d’en obtenir confirmation. Il doit donc être en mesure de comprendre chaque prescription.

Formation

Après le baccalauréat, la formation en soins infirmiers est dispensée par des instituts publics et privés. La durée des études est de 3 ans. Pour les lauréats des instituts de formation aux carrières de santé (IFCS) relevant du ministère de la santé, ils sont recrutés par le ministère suite à l’organisation d’un concours national.

Opticien

Niveau d’études minimal : bac + 2

Sélectivité : normal

Insertion : bonne

Salaire : à partir de 5000 dirhams.

L’opticien est un professionnel de la santé cumulant plusieurs fonctions. En effet, évoluant souvent pour son propre compte, il est amené à faire le travail technique et commercial pour attirer le plus de clients dans son magasin. Quoi qu’il ne prodigue aucun soin médical, il est habilité à conseiller ses clients sur la nature des verres à utiliser pour leurs lunettes, les montures ou la forme de lentilles à mettre tout en leur apprenant les règles de maniement et d’entretien de leurs lunettes.

L’opticien est également un technicien qui passe une bonne partie de sa journée dans son atelier. A l’aide de plusieurs appareils, il manipule les verres, les taille et les insère dans la monture choisie par le client. Une fois ce travail accompli, il doit s’assurer que son client est satisfait du produit mais surtout que le produit colle avec les prescriptions du médecin et répond aux normes en la matière. Comme tout commerçant, il cherche à séduire le chaland. Sa vitrine soit être attractive, sa boutique accueillante, ses articles bien rangés et mis en valeur.

La concurrence dans ce secteur est très rude. En effet, de plus en plus d’opticiens s’installent dans les grandes villes et certains enseignes internationales du secteur commencent à s’intéresser au marché marocain.

Formation

Contrairement à l’ophtalmologue qui est un médecin spécialisé, l’opticien est un technicien censé répondre aux besoins des clients et leur donner des produits adaptés à leur vue et aux prescriptions des médecins spécialistes. Des dizaines d’école au Maroc dispensent des formations pour les opticiens avec des diplômes de bac+2 et de bac +3 dans certains cas.

Kinésithérapeute

Niveau d’études minimal : bac + 3

Sélectivité : normal

Insertion : bonne

Salaire : à partir de 5000 dirhams.

Mal de dos, claquage musculaire, rééducation après un accident… le kinésithérapeute est comme un magicien qui détient le secret de la réadaptation d’un muscle souffrant. Intervenant souvent sur prescription médicale, le kinésithérapeute utilise différentes méthodes pour remettre ses patients sur pied. Ce professionnel de la santé est formé pour soigner et rééduquer toutes sortes de traumatismes en mettant en pratique les techniques de manipulations adéquates.

Que ce soit pour une entorse ou un problème pulmonaire, il masse énergiquement en utilisant le chaud ou le froid. Il sait aussi renforcer les muscles et les articulations en faisant pratiquer des exercices physiques comme des abdominaux. Contrairement au masseur, il suit une formation de trois années pour acquérir les différentes techniques nécessaires à l’exercice dans les règles de l’art de son métier. Un métier qu’il peut parfaire en investissant dans la formation continue qi lui permet d’être à la page.

Pour mener à bien sa mission, le Kinésithérapeute étudie le dossier médical du patient et pratiquer un examen clinique pour définir les méthodes et les moyens à mettre en œuvre selon le cas qui se présente. Exerçant dans un centre de santé, pour son propre compte ou dans un grand cabinet de kiné, ce professionnel doit faire preuve de patience et d’empathie.

Formation

Au Maroc, la majorité des écoles de formation de kinésithérapie sont privées même si une filière publique est toujours possible. La formation des Kiné dure trois années et elle est sanctionnée par l’obtention d’un diplôme permettant l’exercice de la fonction dans le public ou dans le privé.

Pharmacien

Niveau d’études minimal : bac + 6

Sélectivité : forte

Insertion : forte

Salaire : le revenu dépend de l’emplacement de la pharmacie et sa notoriété.

La profession de pharmacien rime avec polyvalence. En effet, dans le cadre de l’exercice de son métier, le pharmacien est amené à entrer en contact avec des clients et à leur vendre des médicaments, mais également à commander des produits, gérer des stocks et tenir la comptabilité de son officine. Tout en vérifiant chaque prescription médicale, il est tenu d’expliquer aux clients les consignes à respecter pour l’utilisation de tel ou tel médicament.

Certains pharmaciens, spécialisés en analyses biologiques, exercent dans des laboratoires, dans l’industrie pharmaceutique, dans l’industrie des cosmétiques ou encore dans l’agroalimentaire. Ces profils pointus sont très demandés sur le marché et sont généralement bien rémunérés. Dans le public comme dans le privé, ils collaborent avec les techniciens biologistes et effectuent différentes sortes d’analyses et d’examen.

Formation

6 à 9 ans d’études sont nécessaires pour devenir pharmacien. Le concours d’accès aux études pharmaceutiques est ouvert aux candidats titulaires du Certificat Universitaire d’Études Scientifiques de Biologie et Géologie (B.G.). Ainsi, après 2 années d’expérience, les études en vue du diplôme de Docteur en Pharmacie durent quatre années et sont organisées en semestres. Une section des Sciences Pharmaceutiques est ouverte au sein des facultés de médecine.

 

 

Continue Reading
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *