Connect with us

Les métiers

L’Informatique

Publié

, Le

Le développement technologique ainsi que l’élargissement de la couverture en réseau mobile et internet dans le monde ont permis une croissance fulgurante  des métiers liés de l’informatique. Secteur très porteur au Maroc et à l’étranger, l’Informatique intéresse de plus en plus de jeunes « branchés » nouvelles technologies et les formations ne manquent pas en la matière.
Ouverts pour des techniciens diplômés en bac+2, ces métiers intéresent aussi les ingénieurs en bac+5 et de plus en plus de doctorants. Exigeant des compétences techniques très pointues, certains métiers du secteur sont très attractifs par les salaires qu’ils offrent ainsi que par les possibilités de collaboration en free-lance qu’ils proposent autant pour les nouveaux diplômés que pour les plus expérimentés. Zoom sur le top 5 des métiers du moment.

Webmaster

Niveau d’études minimal : bac + 2

Sélectivité : moyenne

Insertion : bonne

Salaire : 5 000 à 15.000 dirhams.

Considéré comme le chef d’orchestre technique d’un site internet, le webmaster anime une équipe de graphistes et de développeurs. Il est également en charge de la gestion d’un site web et tous les aspects techniques et éditoriaux y afférents. Polyvalent par définition, le webmaster intervient en amont et en aval de toutes les opérations effectuées sur le site.

Dans le cadre de ses fonctions, il conçoit, développe et anime le site internet de l’entreprise. Il se charge également de l’élaboration du cahier des charges relatif à l’animation éditoriale du site en passant par le développement, l’hébergement, le graphisme et le référencement et toutes les autres tâches susceptibles de rendre la plateforme web plus attractive.

Selon la taille de l’entreprise qui l’emploie et la composition de l’équipe digitale avec laquelle il collabore, le travail du webmaster peut se diviser en deux parties. En effet, certaines entreprises font la distinction entre un webmaster technique et un webmaster éditorial. Le premier se charge de tous les aspects techniques du site alors que le deuxième s’occupe du contenu et de l’animation du site.

Formation

Polyvalent et créatif, le webmaster doit posséder des compétences techniques importantes. Le savoir-faire du webmaster englobe aussi bien le volet graphisme que celui de la rédaction. Pour mener à bien son travail, il doit avoir des connaissances particulières lui  permettant de procéder à  un meilleur référencement du site et d’assurer une visibilité optimale tout en maîtrisant les bases techniques de sécurisation. Des diplômes de techniciens, de techniciens spécialisés, de licences professionnelles, de mastères spécialisés et d’ingénieur mènent à ce poste.

Développeur

Niveau d’études minimal : bac + 2

Sélectivité : moyenne

Insertion : bonne

Salaire : 8 000 à 25.000 dirhams.

Expert des langages informatiques, le développeur informatique est celui qui traduit la demande d’un client en lignes de code informatique. La révolution numérique le place parmi les professionnels les plus recherchés, surtout s’il sait s’adapter et élargir ses compétences. Etant un fin connaisseur des langages informatiques tels que C++ ou Java, le bon développeur doit savoir créer de A à Z une application en se basant sur les besoins des utilisateurs et en organisant la solution technique adéquate.

Afin de concevoir des programmes informatiques « sur mesure », il participe en amont à l’analyse des besoins des utilisateurs, puis à la phase d’essai. En aval, il adapte le logiciel à la demande du client en apportant les retouches nécessaires. Ensuite, le développeur est amené à réaliser les notices techniques d’installation, ainsi que les guides pour les utilisateurs. Dans le cadre de son travail, il est également tenu d’apporter un soutien technique aux utilisateurs et assurer leur formation pour la bonne utilisation de l’application.

Dans la majorité des cas, les développeurs évoluent dans des « entreprises utilisatrices » comme les banques ou les grandes entreprises pour assurer le développement des logiciels en interne. Dans d’autres cas, ils travaillent dans des entreprises spécialisées dans le développement des applications, notamment les sociétés de services et d’ingénierie en informatique (SSII) qui répondent à la demande des entreprises en quête d’applications.

Formation

Si un développeur peut accéder à ce poste avec un diplôme de BAC+2, les grandes entreprises privilégient toutefois les profils BAC+5 et notamment les ingénieurs. Issus des facultés des sciences, des grandes écoles d’ingénierie ainsi que des écoles privées, ces profils sont très demandés sur le marché de l’emploi en raison de la digitalisation accrue des entreprises.

Webdesigner

Niveau d’études minimal : bac + 2

Sélectivité : moyenne

Insertion : bonne

Salaire : 5 .000 à 20.000 dirhams.

Dans le domaine informatique, le côté créatif peut l’emporter des fois sur le profil purement technique. C’est le cas du webdesigner. En effet, le webdesigner s’occupe de l’identité visuelle du site internet. Dans le cadre de cette mission, il est chargé de réaliser plusieurs éléments graphiques tels que les illustrations, les bannières, les animations, les fonds d’écran ou les logos.

S’occupant du côté esthétique de la plateforme, il doit donc rendre le site plus attractif pour les visiteurs et lui donner une identité visuelle unique et attirante. Toutefois, si le côté créatif est très présent dans le travail du webdesigner, le volet technique est indispensable pour la réalisation des différentes tâches demandées.

Dès le début du projet, le webdesigner intervient pour élaborer la maquette et produire les différents éléments graphiques du site. Il doit d’abord bien comprendre les attentes du client pour les traduire artistiquement en lien avec le contenu du site et adapter le résultat à la demande. Donc, le webdesigner a un cahier de charges à respecter. Evoluant souvent dans des entreprises spécialisées dans le développement web ou pour son propre compte dans le cadre de projet en free-lance, le webdesigner est un profil très demandé sur le marché aujourd’hui.

Formation

Deux types de parcours se présentent aux étudiants intéressés par la carrière de webdesigners. Ils peuvent commencer par une formation artistique puis la compléter par une formation informatique de base ou inversement. Des écoles d’art, de design et d’informatique dispensent des formations dans ce sens. Dans certains cas, les webdesigners sont des autodidactes combinant savoir artistique  et capacités techniques.

Traffic Manager

Niveau d’études minimal : bac + 2

Sélectivité : moyenne

Insertion : bonne

Salaire : 5 000 à 15.000 dirhams.

De plus en plus demandé de nos jours, le Traffic Manager fait partie des métiers fortement liés au développement d’internet et des réseaux sociaux. Veillant au bon déroulement des campagnes publicitaires sur internet, il coordonne les problématiques créatives, techniques et commerciales pour optimiser la visibilité de l’annonceur.

Travaillant dans des entreprises commercialisant leurs produits ou leurs services en ligne,  il a pour mission d’accroitre la rentabilité, la visibilité, l’acquisition de contacts et donc les ventes du site internet. Pour atteindre ces résultats, il doit organiser la stratégie webmarketing de l’entreprise pour laquelle il opère. En quelque sorte, c’est lui qui crée, met les campagnes publicitaires en ligne et s’occupe de leur gestion en vue d’atteindre de bons résultats..

Formation

Vu que le trafic manager est un poste relativement récent dans les entreprises, il n’y a pas de formations spécifiques au métier actuellement. Toutefois, la profession reste accessible à des personnes ayant des connaissances solides en informatique. Titulaire de diplômes de bac+2 et bac+3, certains profils titulaires de master en marketing, commerce et publicité s’intéressent à ce genre de poste de plus en plus demandé en entreprise.

Consultant en Web Analytique

Niveau d’études minimal : bac + 2

Sélectivité : moyenne

Insertion : bonne

Salaire : 5 000 à 15.000 dirhams.

Consultant en web analytique ou analyste de trafic, ce métier a pour vocation de fournir des données quantitatives et qualitatives sur la fréquentation d’un site web et de sa performance. Pour réaliser cet objectif, des indicateurs statistiques sont mis à sa disposition. Ces outils lui permettent de collecter les informations relatives à sa mission, qu’il analyse et interprète par la suite pour mieux connaître le comportement des visiteurs du site concerné.

La mission principale du consultant en web analytique est d’identifier les points faibles du site internet de son client afin de pouvoir l’aider à monter une stratégie performante pour l’avenir et remédier aux  lacunes existantes sur son site. La place d’internet étant toujours plus importante, de plus en plus d’entreprises font appel à ce genre de professionnels pour améliorer leur présence sur internet et notamment sur les réseaux sociaux.

Par le biais des statistiques collectées, l’analyste de trafic doit donc expliquer le comportement des internautes et trouver le bon moyen pour l’orienter et le garder le plus longtemps sur le site web concerné. Il doit, dans ce sens, vérifier l’adéquation entre le comportement de l’internaute et les choix éditoriaux, ergonomiques, techniques qu’il fait ainsi que les taux de transformation de la publicité.

Formation

Le meilleur moyen de devenir consultant en web analytique est d’effectuer une formation dans une école de commerce et de se spécialiser en webmarketing. Il doit avoir des connaissances en stratégies de communication web et maitriser les techniques rédactionnelles, d’analyse et de synthèse.

Continue Reading
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *