Connect with us

Les métiers

Les métiers de l’art

Publié

, Le

Travailler en s’amusant ! c’est possible. Réputés pour plaire aux esprits créatifs et souvent originaux, ces métiers vont de la mode à l’artisanat, en passant par le spectacle, l’art ou la culture. Demandant beaucoup de motivation, c’est généralement des métiers qui exigent un parcours d’études assez long allant de 3 à 5 années mais qui ne sont pas toujours bien rémunérés.
Aujourd’hui, de plus en plus d’écoles se spécialisent dans la formation aux métiers de l’art, notamment ceux liés aux nouvelles technologies tels que le design et l’infographie. D’autres métiers de l’art tel que le chant, le théâtre ou le cinéma ne passent pas forcément par la formation mais nécessitent un certain talent et une formation sur le terrain. Certains instituts aujourd’hui forment également pour ces métiers. Tour d’horizon des métiers et débouchés dans les filières artistiques.

Architecte d’intérieur

Niveau d’études minimal : bac + 2

Sélectivité : basse

Insertion : moyenne

Salaire : selon la prestation

L’architecte d’intérieur a pour rôle de rendre votre espace de vie, de travail ou de repos plus agréable et surtout plus esthétique. Il est chargé de faire des conceptions architecturales qui doivent assurer le confort de l’espace sur la base d’un jeu subtil des lumières, des décors, de la disposition, des mobiliers et du volume de chaque espace. Ce professionnel doit trouver la décoration adéquate en fonction du budget du client. Contrairement à l’architecte, son travail relève plus de l’art que l’ingénierie. D’ailleurs, ce métier n’est pas organisé et n’exige pas le même cursus que dans les écoles d’architecture.

Aujourd’hui, avec le développement technologique, il doit maitriser des logiciels de design afin de pouvoir réaliser des créations en 3D afin de mieux présenter son projet à son client et pouvoir le convaincre de sa vision.

Formation

L’architecte d’intérieur peut entamer sa carrière après une formation de bac+2 dans une école spécialisée en design et en architecture d’intérieur. Toutefois, certaines formations peuvent durer cinq ans, voire plus. En effet, l’architecte d’intérieur peut être un lauréat d’une école d’architecture avec option architecture d’intérieur.

Artiste plasticien

Niveau d’études minimal : bac + 3

Sélectivité : forte

Insertion : moyenne

Salaire : selon la prestation

Un artiste plasticien est quelqu’un qui se sert  de différents matériaux dits « plastiques», tels que la pierre ou encore le métal, pour réaliser aussi bien des sculptures, des gravures, des peintures et surtout pour exprimer ses talents. Maîtrisant certaines techniques, il cherche à faire connaître son talent et rendre incontournable son art.

Passionné d’art, il doit acquérir plusieurs qualités pour développer son talent et faire parvenir ses œuvres au public. Il doit posséder une imagination fertile et être particulièrement créatif. Un bon peintre  sait se renouveler, observer et n’a pas peur d’aller affronter le monde extérieur pour faire connaître son travail.

Dans le monde de l’art, il n’est pas toujours facile de gagner sa vie en faisant ce qu’on aime uniquement. C’est pour cette raison que l’artiste plasticien doit faire preuve de patience, de persévérance, pour qu’il puisse se forger un nom. En attendant, il est obligé de varier ses revenus. Plusieurs artistes travaillent occupent d’autres fonctions, notamment dans l’enseignement ou dans la culture.

Formation

Un bon artiste plasticien n’est pas forcément lauréat d’une école. Il peut être un autodidacte qui a su développer son talent et acquérir les compétences nécessaires. Toutefois, la formation peut renforcer les chances de l’artiste à atteindre ses objectifs. Des écoles comme l’école des beaux-arts, ou d’autres établissements dans le privé forment des artistes pour ce métier.

Directeur artistique

Niveau d’études minimal : bac + 3

Sélectivité : forte

Insertion : moyenne

Salaire : 15000 à 25.000 dirhams.

Le Directeur artistique prend en charge de l’identité visuelle d’une marque ou d’une entreprise. A la fois artiste et technicien, il est au centre de tout travail de conception. Il est, en effet, derrière l’idée général du produit, le ton à adopter et le style dans lequel elle sera exprimée. Chapeautant son service, il dirige les différents maillons de la chaîne de production et coordonne le travail de ses collaborateurs pour avoir un produit final dont il est le responsable devant son employeur.

Créatif et innovant, il doit également avoir des notions en marketing et de solides connaissances dans les domaines liés à l’art et à la culture. Attentif aux tendances et aux évolutions du marché, il doit savoir anticiper tout changement dans l’environnement où il évolue. Le relationnel est également au cœur de son métier.

Les plus grands recruteurs des directeurs artistiques sont les agences de publicité, de communication ainsi que les maisons d’édition et les sociétés de presse. Les entreprises avec un grand département de communication recrutent également des DA ou font appel à leurs services occasionnellement pour accompagner des évènements ou lancer des campagnes de sensibilisation ou de publicité.

Formation

Le poste de DA est ouvert à des diplômés de bac+5 et de bac+3 après un certain nombre d’années d’expérience. Souvent ouverts aux lauréats des écoles spécialisées en communication,  avec les diplômés en design graphique, communication visuelle ou en marketing.

Médiateur culturel

Niveau d’études minimal : bac + 3

Sélectivité : moyenne

Insertion : faible

Salaire : 5000 à 10.000

La médiation culturelle regroupe plusieurs professions qui ont pour finalité commune de garantir un accès durable à la culture pour le plus grand nombre. Agissant dans le privé ou dans le public pour le compte du ministère de la Culture et de la Communication, le médiateur culturel peut exercer dans une salle de spectacle, une galerie d’art ou encore dans un musée, en tant que fonctionnaire ou comme indépendant.

Intermédiaire entre le grand public et les artistes, il est également considéré comme l’initiateur et le directeur de festivals et d’expositions d’envergure variable. Dans le cadre de ses missions, il peut également gérer une salle de spectacle et fixer sa programmation. Homme de terrain, il doit interagir avec un public diversifié et faire le bon choix de programmation susceptible d’intéresser le public et le pousser à assister aux activités culturelles.

Disponible et serviable, le médiateur culturel est  un  passionné de l’art, du savoir et de la culture. Fort de grandes connaissances dans le domaine culturel,  il est censé maîtriser toutes les disciplines culturelles auxquelles touche sa fonction, ce qui fait qu’il doit s’intéresser au travail des artistes et avoir les outils nécessaires pour les pousser au-devant de la scène.

Formation

Pour devenir médiateur culturel, il faut avoir de solides connaissances. Des formations en art, en lettres et en communication sont disponibles dans les universités de lettres et des sciences humaines ainsi qu’au niveau de certains instituts relevant du ministère de la Culture et de la Communication et du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Les métiers du cinéma

Niveau d’études minimal : bac + 3

Sélectivité : moyenne

Insertion : forte

Salaire : le revenu varie selon le projet

Travailler sur un plateau de cinéma fait rêver des milliers de personnes. Et les opportunités existent pour ceux qui savent chercher et surtout qui sont bien formés. Avec tous les efforts fournis au Maroc pour faire booster le secteur et soutenir les productions cinématographiques, l’avenir de ces métiers s’annonce prometteur . Faisant appel à l’art et à la technicité, les métiers du cinéma sont nombreux : Réalisateur, producteur, infographiste, scénariste, comédien, cadreur ou maquilleur…Tous ces jobs nécessitent une formation même s’ils sont également accessibles pour ceux qui ont pu apprendre le métier sur le tas.

Employés d’agences de production ou travaillant pour leur propre compte, les professionnels du cinéma touchent des rémunérations intéressantes. Toutefois, leurs revenus dépendent fortement des projets qu’ils arrivent à décrocher. C’est généralement les professionnels le plus connus et les plus compétents qui arrivent à décrocher de grands projets et qui arrivent surtout à enchaîner les travaux pour le compte de différentes maisons de production.

L’une des spécificités de ces métiers est le travail en freelance. En effet, un comédien ou un réalisateur ne peut être sous contrat CDI. La nature de leur travail fait d’eux des électrons libres qui ne signent que des contrats limités dans le temps et relatifs à un projet donné. Ces professionnels sont également sollicités pour des projets à la télévision ou à la radio. Ils travaillent également pour la réalisation de publicité, de films institutionnels ou de capsules vidéos pour le compte d’une entreprise ou d’une association.

Formation

Au Maroc, une grande partie des professionnels du cinéma n’ont pas suivi de formation mais ont pu apprendre les ficelles du métier sur le tas. Toutefois, les plus connus d’entre eux sont ceux qui ont eu la chance de suivre des formations aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. A Casablanca, Marrakech et à Ouarzazate, des instituts publics et privés forment les futurs professionnels du cinéma.

Continue Reading
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *