Connect with us

Les métiers

Communication

Publié

, Le

Nous vivons à l’ère de la communication par excellence. Dans un monde où l’information, stimulée par la transformation digitale, est diffusée autant que les fausses nouvelles, les fameuses fake news, les métiers de la communication se sont imposés en tant que nécessité absolue aussi bien pour tout le monde. Aujourd’hui, de plus en plus d’institutions, d’associations voire de particuliers font aussi appel à des professionnels de la communication pour soigner leur image, se protéger contre les « fakes news » et faire passer le bon message à leurs clients, leurs fournisseurs ou leurs fans.
La communication dans ses différentes formes, classiques ou modernes,  offre plein d’opportunités pour ceux qui veulent faire carrière  ans ce secteur.
Pouvant exercer dans des boites de communication, les profils du secteur ont toujours leur place dans des départements dédiés au sein des grandes entreprises. Voici les cinq métiers les plus en vue du secteur :
Chargé de communication

Niveau d’études minimal : bac + 3

Sélectivité : moyenne

Insertion : bonne

Salaire : 8 000 à 20.000 dirhams.

Le chargé de communication est en quelque sorte le porte-parole de l’entreprise. Il a pour mission de mettre en avant l’image du groupe et de la valoriser. Travaillant sous la direction d’un directeur de la communication, il doit exécuter la stratégie de communication adoptée par l’entreprise qui l’emploie en trouvant les moyens nécessaires à cette opération. Dans le cadre de ses missions, il est appelé à interagir avec les employés de l’entreprise dans le cadre de la communication internet, avec les actionnaires dans le cadre de la communication corporate et avec la presse et l’opinion publique dans le cadre de la communication externe.

Le chargé de communication est appelé à concevoir les supports de communication de son entreprise, rédiger leur contenu et superviser leur mise en page. Il élabore les communiqués de presse et les dossiers de presse ainsi que tous les autres supports rédactionnels diffusés en interne ou en externe. Il est également appelé à se charger du volet événementiel de l’entreprise en organisant les voyages de presse, le team building ou toutes autres opérations lancées par l’entreprise dans le cadre de sa stratégie de communication.

A la faveur des progrès  technologiques, ce métier a beaucoup évolué. La maitrise des réseaux sociaux est donc devenue presque une obligation pour l’exercice de la fonction de chargé de communication, qui doit également s’occuper  de l’animation des pages de l’entreprise sur les réseaux sociaux.

Formation

Le métier de chargé de communication est accessible après une formation de trois années. Toutefois, un diplômé de bac+5 en communication est plus qualifié pour la fonction. Avec un bon diplôme et des compétences bien aiguisées, les possibilités d’évolution, vers des métiers plus stratégiques dans le domaine de la communication sont diverses.

Attaché de presse

Niveau d’études minimal : bac + 3

Sélectivité : moyenne

Insertion : bonne

Salaire : 5 000 à 20.000 dirhams.

Communiquer, promouvoir, convaincre. Ce sont là les trois fonctions principales d’un attaché de presse. Evoluant souvent dans de grandes entreprises ou dans des boites de communication, l’attaché de presse occupe son temps à défendre les idées, à promouvoir et à vanter les mérites de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Quel que soit son domaine professionnel, son but reste le même : que les journalistes s’intéressent à l’événement ou à la personne représentée et que cela soit relayé dans leurs supports médiatiques. Pour atteindre cet objectif, l’attaché de presse rédige des communiqués de presse, prépare des dossiers de presse, prend part à l’organisation des conférences et des points de presse et accompagne les journalistes dans les voyages de presse.

A l’écoute des journalistes, c’est lui qui répond à toutes leurs demandes et tente de tisser des relations particulières avec eux. Il doit être en mesure de répondre à leurs demandes en information. Pour ce faire, il doit bien maitriser le sujet de l’évènement ou de la conférence en question. A rappeler que ce métier s’est fortement féminisé ici au Maroc comme partout ailleurs dans le monde.

Formation

Le métier d’attaché de presse est accessible généralement avec un diplôme de bac+3 mais certaines entreprises, les grandes notamment, exigent des diplômes de bac+5 en communication, en relation presse ou en journalisme. En plus des différentes écoles offrant ce genre de formation, des licences professionnelles ont été ouvertes au niveau de plusieurs facultés marocaines.

Directeur de la communication

Niveau d’études minimal : bac + 5

Sélectivité : forte

Insertion : moyenne

Salaire : à partir de 20 000 dirhams.

La communication est devenue incontournable pour se distinguer de la concurrence. En se dotant d’un département de communication structuré, l’entreprise a de fortes chances d’avoir une communication plus efficace basée sur une politique claire et bien définie. Cette politique est mise en place par le directeur de la Communication en étroite collaboration avec la direction générale. C’est lui  qui détermine les principaux points que l’entreprise doit mettre en avant pour améliorer son image sur le marché. Dans cette même logique, il détermine les valeurs à promouvoir, les modes de communication à privilégier ainsi que les partenaires à associer à l’opération de communication.

Chapeautant une équipe composée notamment des chargés de communication, des attachés de presse et des journalistes institutionnels, il doit déterminer les missions de chacun des membres de son équipe et lui confier les dossiers correspondants à son profil et à ses compétences. Il est donc celui qui élabore la stratégie de communication et qui veille à son exécution selon les normes qu’il impose à son équipe.

Garant de l’image de l’entreprise, il peut être amené à la défendre lors des conférences et points de presse ou tout autre événement. Il parle également en son nom si la mission de porte-parole lui est confiée. Pour ces différentes raisons, il est censé maîtriser les différentes de communication y compris la communication de crise. Il doit être au courant de toutes les activités de l’entreprise afin de pouvoir répondre aux questions des médias et savoir défendre les positions de l’entité qu’il représente.

Formation

Lauréat d’une grande école de commerce ou de communication, un directeur de la communication peut également être un lauréat de l’université. Il doit avoir les compétences nécessaires pour décider, organiser et communiquer. Etant un poste de responsabilité, le métier de directeur de communication est accessible après plusieurs années d’expérience.

Journaliste d’entreprise

Niveau d’études minimal : bac + 3

Sélectivité : moyenne

Insertion : moyenne

Salaire : 7000 à 20 000 dirhams.

Le journaliste d’entreprise évolue dans les grandes entreprises qui possèdent des départements de communication importants et qui doivent de ce fait assurer une communication régulière avec le grand public ou avec leurs collaborateurs. Appelé à réaliser des tâches diverses telles que la rédaction des rapports d’activité annuelle de l’entreprise, l’élaboration des publications internes comme les journaux d’entreprise et les newsletters ainsi que tout autre document à l’intention des collaborateurs ou du public de l’entité pour laquelle il opère.

A l’opposé du journaliste conventionnel, le journaliste d’entreprise doit savoir jongler avec dextérité entre journalisme et communication. Ses écrits mettent en avant, souvent, le discours officiel de l’entreprise. Ses interlocuteurs sont souvent choisis par la direction et ses articles sont lus et relus par de nombreux services avant d’être validés et diffusés par les canaux choisis par l’employeur ou par le directeur de la communication de l’entreprise.

En tant que vecteur de l’image de l’entreprise, sa fonction se rapproche d’ailleurs de celle de responsable de la communication interne et externe. Il ne peut pas prétendre à la carte de presse délivré au Maroc par le ministère de la Culture et de la Communication ou prochainement par le Conseil National de la presse même si à l’instar des journalistes de presse, il enquête, fait des interviews, des reportages, rédige des articles… Une bonne culture générale, un bon style de rédaction et de l’aisance dans les relations humaines sont des qualités indispensables pour l’exercice de ce métier.

Formation

Les profils les plus demandés pour les postes de journalisme en entreprise sont souvent des diplômés d’une école de communication ou de journalisme. Les journalistes conventionnels avec des années d’expérience peuvent aussi se reconvertir en journalisme d’entreprise quand les conditions de travail sont plus intéressantes.

Community manager

Niveau d’études minimal : bac + 2

Sélectivité : normal

Insertion : moyenne

Salaire : 5000 à 10.000 dirhams.

Pour qu’une entreprise soit à l’écoute de ses clients, qu’une formation politique communique avec les citoyens-électeurs ou qu’un artiste maintiene le contact avec ses fans, la présence sur les réseaux sociaux est devenu incontournable.  Cet engouement pour les relations numériques a fait émerger  plusieurs métiers .  Le Community Manager en fait partie.

Dans le cadre de ses fonctions, il anime les pages de l’entreprise sur les réseaux sociaux, interagit avec les clients et les partenaires de la marque, promeut les événements et répond aux questions et critiques des internautes. Il est l’exécuteur de la politique de communication sur les réseaux sociaux de l’entité qu’il représente.

Pouvant évoluer vers les métiers du marketing ou vers d’autres postes dans la communication, un community manager doit être à l’aise à l’écrit, être réactif et souvent présent sur les réseaux sociaux pour répondre aux commentaires. Il doit également bien connaître la communauté avec laquelle il interagit afin d’anticiper l’impact des publications qu’il diffuse sur la page en question. Aujourd’hui, toutes les entreprises présentes sur les réseaux sociaux recrutent des profils pour la gestion de leurs pages.

Formation

Il n’existe aujourd’hui aucune formation spécifique pour devenir community manager. Toutefois, les profils demandés pour ce genre de poste sont les lauréats des écoles de communication et de commerce. En développant ses compétences, le community manager peut prétendre à des postes plus importants au sein des départements de communication.Avec la transformation digitale, les métiers de la communication, se réinventent sans cesse pour coller aux attentes des consommateurs.

Continue Reading
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *