Connect with us

Interviews

Ali Hammani : Notre institut contribue au développement de l’agriculture nationale

Publié

, Le

Quel est l’apport de l’institut agronomique et vétérinaire (IAV) Hassan II au secteur de l’enseignement en général et à l’agriculture en particulier ?

L’Institut Agronomique et vétérinaire Hassan II a été créé en 1966 pour former des cadres de haut niveau dans différents métiers de l’agriculture, de la pêche maritime, de la santé animale et de l’aménagement et du développement rural. Il s’étale sur deux campus : le premier à Rabat (Madinate Al Irfane) et le second à Aït Melloul. Compte tenu de leur taille, ces campus offrent un cadre éducatif agréable propice à l’épanouissement des étudiants.

L’IAV Hassan II est l’une des grandes écoles du Maroc et se présente aujourd’hui comme un centre polytechnique multidisciplinaire de formation, de recherche/développement et d’expertise en agriculture et développement rural. Il a la spécificité de former des ingénieurs et des médecins vétérinaires. L’Offre de formation de l’IAV Hassan II est très diversifiée et elle est sanctionnée  par les diplômes suivants :

› Diplôme de médecine vétérinaire ;

› Diplôme d’ingénieur agronome sur 8 filières de formation :

• Ingénierie des systèmes de production végétale ;

• Horticulture ;

• Protection des plantes

• Ingénierie de production animale;

• Halieutique ;

• Ressources naturelle et environnement ;

• Architecture du paysage ;

• Ingénierie de développement économique et sociale ;

› Diplôme d’ingénieur de génie rural

› Diplôme d’ingénieur en sciences géomatiques et ingénierie topographiques ;

› Diplôme d’Ingénieur en industrie agricoles et alimentaires.

L’IAV Hassan II peut aussi délivrer des diplômes de Master et de Master Spécialisé. Ces masters sont proposés selon les opportunités qui s’offrent (besoin de formations spécifiques, disponibilité de financements, …).

En plus, l’IAV Hassan II dispose de classes préparatoires intégrées qui préparent les futures élèves ingénieurs ou médecins vétérinaires. De nouveaux locaux de la 1ère année de la classe préparatoire aux études supérieurs en agriculture (APESA) viennent d’être construits et ont été ouverts il y a deux ans offrant un cadre moderne et confortable pour les bacheliers admis à l’IAV.   

Sur le plan recherche scientifique, l’IAV Hassan II dispose d’un potentiel de 220 enseignants-chercheurs et d’une école doctorale dans laquelle plus de 300 thèses de doctorat sont inscrites dans les domaines des sciences agronomiques et agroalimentaires, des sciences vétérinaires, des sciences humaines et des sciences de l’ingénieur.

La contribution de l’IAV Hassan II au secteur de l’enseignement supérieur est indéniable. En effet, l’IAV Hassan II a formé 14100 cadres de haut niveau (10% d’africains) dont 10220 ingénieurs, 1700 médecins vétérinaires et 2180 techniciens spécialisés. En raison de la polyvalence de leur formation, une grande partie des ingénieurs de l’IAV Hassan II exercent dans d’autres secteurs de l’économie du pays. En conséquence, l’IAV Hassan II a concouru au développement économique du pays à travers son développement agricole, au développement des zones rurales et à la sécurité alimentaire du pays.

La contribution de l’IAV Hassan II au secteur de l’enseignement supérieur est indéniable. En effet, l’IAV Hassan II a formé 14100 cadres de haut niveau dont 10220 ingénieurs, 1700 médecins vétérinaires et 2180 techniciens spécialisés.

Comment jugez-vous l’engouement des étudiants pour l’IAV ? Le taux d’insertion des lauréats dans le marché du travail est-il satisfaisant ?

Depuis sa création l’IAV Hassan II a toujours attiré les bacheliers à l’instar des autres écoles d’ingénieurs de renom. On peut citer l’exemple de l’année dernière où pour 350 places à pourvoir, 21000 candidatures ont été déposées. L’attractivité de l’IAV Hassan II est soutenue  par la richesse et la qualité des filières de formation qu’il offre. La spécificité de l’IAV Hassan II réside dans son système de sélection  basé sur des quotas par région. Aussi, trouve-t-on à l’IAV des étudiants qui viennent de toutes les régions du Maroc en plus des étudiants subsahariens, ce qui induit une belle diversité culturelle au sein de la communauté estudiantine. Par ailleurs, le caractère multidisciplinaire et interdisciplinaire de l’IAV Hassan II aide les étudiants à recevoir une formation polyvalente qui leur donne de larges possibilités  professionnelles.

L’attractivité de l’IAV Hassan II  s’explique aussi par l’existence d’une résidence universitaire permettant aux étudiants de se concentrer sur leurs études et de ne pas trop se soucier du quotidien embelli en plus par le cadre verdoyant  qui distingue notre école (plus de 30 ha d’espaces verts au campus de Rabat et plus de 70 ha dans celui de Aït Melloul).

L’IAV Hassan II a également la chance d’avoir l’exclusivité sur plusieurs de ses filières de formation (médecine vétérinaire, topographie, génie rural, halieutique, horticulture, agro-économie, horticulture, protection des plantes, machinisme agricole, …). Ce qui  fait que le l’intégration des lauréats de l’IAV Hassan II dans le milieu professionnel avoisine les 100 %.

L’IAV s’est ouvert récemment sur l’Afrique. Comment se décline la coopération de l’IAV sur le
continent ?

L’IAV Hassan II à toujours ouverte sur l’Afrique. En effet, Feu Hassan II voulait que de l’IAV Hassan II forme des cadres pour les pays africains amis . Ainsi, plus de 1000 (10 %) ingénieurs et médecins vétérinaires provenant de l’Afrique Subsaharienne ont été formé par l’IAV Hassan II. L’IAV Hassan a également formé, entre 1993 et 2012, 160 ingénieurs africains spécialisés en irrigation et maîtrise de l’eau dans le cadre des Centres Régionaux d’Enseignement Supérieur en Agriculture (CRESA) mis en place par l’Agence Universitaire de la Francophonie. Ces lauréats constituent un réseau d’alumni de l’IAV en Afrique qui joue  un rôle important dans le développement de leurs pays et dans la promotion de l’image du Maroc en Afrique.

L’IAV Hassan II offre également des programmes de formation continue au profit des cadres africains, notamment dans les domaines des productions végétale et animale, de l’horticulture, de la santé animale, de l’irrigation et de la gestion de l’eau, sciences géomatiques et topographie, …

L’Afrique a besoin de l’expérience du Maroc pour promouvoir son secteur agricole  et assurer son développement rural au bénéfice des populations paysannes.

L’Afrique a besoin de l’expérience du Maroc pour promouvoir son secteur agricole  et assurer son développement rural au bénéfice des populations paysannes. Dans ce sens, nous envisageons à l’avenir, à l’IAV Hassan II, d’augmenter les effectifs d’étudiants  en provenance du continent et d’investir davantage sur  les filières de formation dédiées à l’agriculture africaine. Ce chantier a déjà démarré avec la mise en place de divers partenariats qui nous permetteront d’intervenir directement auprès des pays africains  concernés. Objectif:  leur fournir l’assistance et  l’accompagnement adéquats   en matière de formation et de recherche agricole.

Continue Reading
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *